Métier de fromager : Apprendre en voyageant

Un nouveau métier vient d’être créé dans la filière lait. Il s’agit du fromager, métier méconnu qui, pourtant est porteur et pourvoyeur d’emplois. Pour promouvoir ce corps, les Compagnons du Devoir en partenariat avec les Ecoles nationales de l’Industrie laitière (ENIL) ouvrent une formation dans ladite filière dès la rentrée prochaine. La première cuvée d’apprentis fromagers débutera les cours dès septembre 2019.

C’est quoi le métier de fromager ?

On dit du fromager que c’est celui qui a la capacité de transformer du lait en fromage ou encore celui qui vend des fromages. Cet aliment prisé par les Français est présent dans bon nombre de mets. On aime donc le fromage mais très peu de jeunes s’intéressent à sa fabrication. D’où l’idée de Compagnons du Devoir et des ENIL d’offrir une formation en la matière.
Qui peut être fromager ?
De la filière des métiers du goût, la formation au métier de fromager est ouverte aux jeunes titulaires d’un baccalauréat technique ou professionnel. Ils y apprendront des techniques spécifiques au fromage et produits de la même famille tels le beurre, la crème, les desserts lactés… Ils en sortiront avec des diplômes de BTS et de Licence professionnelle.

L’offre de formation au métier

Au cours de la formation, il est prévu des voyages grâce au réseau des Compagnons du Devoir, avec pour objectif de permettre aux jeunes d’embrasser ce métier selon les techniques de fabrication propre à plusieurs régions. Ainsi, l’alliance du réseau ENIL, s’étendant sur 6 sites de formation situés en Franche-Comté, Normandie, Alpes du Nord, Charentes, Massif Central, et de celui des Compagnons du Devoir composés de 58 maisons en France (dont plus de 30 dans les régions concernées), permettra aux apprentis fromagers de faire une immersion dans l’univers des produits laitiers au sein de différentes ENIL. L’hébergement leur sera offert et ils profiteront du réseau des Compagnons du Devoir avec une ouverture sur l’internationale.
Par ailleurs, les apprenants auront la possibilité d’apprendre une nouvelle langue en plus du savoir-faire et de l’expérience dont ils bénéficieront.